• Accueil
  • Tokyo 2021 | Andréanne Langlois se qualifie pour les demi-finales en K1
98.5 Sports

Tokyo 2021 | Andréanne Langlois se qualifie pour les demi-finales en K1

Tokyo 2021 | Andréanne Langlois se qualifie pour les demi-finales en K1AP/Darron Cummings
Andréanne Langlois

TOKYO — La Québécoise Andréanne Langlois s'est qualifiée pour les demi-finales de K1 sur 200 mètres, lundi, aux Jeux olympiques de Tokyo.

La kayakiste avait terminé au cinquième rang de sa vague lors des qualifications de l'épreuve en début de journée, ce qui l'a obligée à passer par les quarts de finale.

De retour deux heures plus tard sur le Canal de la forêt de la mer, Langlois, 28 ans, n'a pas laissé de chance à la concurrence.

Les deux premières embarcations obtenaient leur billet pour les demi-finales et Langlois a mené de bout en bout pour avaler les 200 mètres en 41.728 secondes.

Sa compatriote Michelle Russell a eu chaud, mais elle s'est, elle aussi, qualfifiée pour les demi-finales. Deuxième de sa vague, Russell, une Néo-Écossaise, a inscrit un temps de 42.940 secondes, soit 5 millièmes de secondes de moins que la Britannique Emily Lewis (42.945).

« La priorité était le K4 500 m. Le K1 200 m, c'est un peu un bonbon pour nous. C'était une belle surprise aujourd'hui. On s'est entraîné pour cette course, mais sans plus. Je suis bien contente."

« Tout ça est un boni présentement, a confirmé Russell. Ça fait longtemps que nous n'avons pas participé à des compétitions, je me suis dit qu'il valait mieux engranger toute l'expérience possible. »

En C2 1000 m, l'Ontarien Roland Varga et le Néo-Écossais Connor Fitzpatrick ont également accédé aux demi-finales en prenant le troisième rang de leur quart de finale. Ils ont franchi la distance en trois minutes, 50,768 secondes (3:50,768).

McTavish, Bray-Lougheed et Schmidt à court

En revanche, au K1 1000 m, l'Ontarien Simon McTavish n'a pu accompagner ses coéquipiers jusqu'aux demi-finales. Son temps de 3:52,467 ne lui a pas permis de se qualifier parmi les deux premiers de sa vague. Il a terminé au quatrième rang.

Finalement, au K2 500 m, les Ontariennes Alanna Bray-Lougheed et Madeline Schmidt ont aussi été incapables de se qualifier pour les demi-finales en prenant le cinquième rang de leur vague, en 1:51,862. Seules les quatre premières embarcations ont accès aux demi-finales.

Rythme au travail
En direct de 13:00 à 16:00
0
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.