• Accueil
  • Patrice Michaud: « J’ai vraiment l’impression que la prochaine édition de Star Académie va être remplie de surprises » [ENTREVUE]

Patrice Michaud: « J’ai vraiment l’impression que la prochaine édition de Star Académie va être remplie de surprises » [ENTREVUE]

Patrice Michaud: « J’ai vraiment l’impression que la prochaine édition de Star Académie va être remplie de surprises » [ENTREVUE]Bertrand Exertier pour Star Académie TVA

C’est avec beaucoup d’enthousiasme qu’on a finalement su qui se cachait derrière la direction, le corps professoral et bien entendu l’animation de Star Académie ce mardi. L’équipe de la compétition de chant télévisé avait en effet donné rendez-vous aux médias et aux fans sur sa page Facebook hier en matinée pour lever le voile sur ce qu’on pouvait attendre de cette nouvelle mouture qui prendra son envol à l’hiver prochain.

On le sait, c’est une version plus au goût du jour qui nous sera présentée. C’est pourquoi la chanson Et c’est pas fini a été reprise par des artistes de l’heure comme Sarahmée, Alicia Moffet et Jérôme 50, pour attirer une nouvelle clientèle et réellement marquer une distanciation avec ce qui a été fait avant à l’émission.

Il était donc tout naturel que l’animation change aussi de direction. Et c’est bien là, la plus grande surprise qui a été dévoilée hier, car c’est nul autre que Patrice Michaud qu’on retrouvera tous les dimanches pour les grandes soirées de variété.

Reste que comme nous, l’auteur-compositeur-interprète a été bien surpris que Jean-Philippe Dion, producteur exécutif de la compétition de chant pour les Productions Déferlantes, lui offre l’emploi. Il nous en a d’ailleurs parlé le temps d’une superbe entrevue.

C’est après une performance à la salle Wilfred-Pelletier à Montréal où Patrice Michaud offrait un spectacle avec l’Orchestre symphonique du Québec (bien avant que la pandémie nous tombe dessus) que Jean-Philippe Dion l’a approché. Malgré l’excitation, et l’envie d’embarquer dans le projet à pied joint, le musicien nous a indiqué avoir tout de même demandé au producteur une rencontre pour parler plus amplement de ses attentes.

« C’est ce qui l’a fait. Il m’a expliqué sa nouvelle vision pour la prochaine mouture de Star Académie qui est très axée sur le musical, sur la création, sur le métier, sur les artisans de la musique. Je pense que c’était à la base de sa décision, il voulait que chaque intervenant vienne de près ou de loin du domaine de la musique », nous a-t-il confié au téléphone.

Aussi, si vous avez déjà vu Patrice Michaud en concert, il est loin d’être le genre d’artiste à enfiler une chanson après l’autre sans interagir avec le public. C’est exactement ce qui l’a fait pour le spectacle avec l’orchestre. La mise en scène, le script et la connexion avec les spectateurs avaient été pensés par le musicien comptant déjà trois albums à son actif. C’est un point qui a convaincu Jean-Philippe Dion qu’il était l’animateur tant recherché.

« En fait, j’ai toujours fait ça, tous mes spectacles ont toujours été construits et conçus avec ces ingrédients-là, alors il a vu l’aisance que je peux avoir sur scène à échanger avec un public. Pour lui, c’est quelque chose qui est tout à fait transférable sur un plateau de télé. Si on fait bien nos devoirs et qu’on me prépare adéquatement, je peux avoir la même aisance », a-t-il noté.

Une facilité aussi présente dans son contact avec les jeunes : « Dans la camaraderie et le rapport avec les jeunes, j’ai toujours su trouver ma place. Ça fait longtemps que je fais ça aussi. Je travaille avec des jeunes depuis une douzaine d’années de manière plus souterraine. J’ai travaillé sur des camps musicaux, j’ai été prof au secondaire dans une autre vie, j’ai travaillé étroitement ces trois dernières années avec Secondaire et Cégep en spectacle. Ça m’allume d’être en présence de jeunes qui ont faim de nouveauté, d’apprentissage, et qui, dans le cas des académiciens, auront tous quelque chose de très particulier, de très spécial. S’il se ramasse là, c’est qu’il y a un diamant brut à travailler et à façonner […]. Moi, de faire partie de ces échanges-là, de cette recherche-là, et de les faire briller les dimanches, ça me tente au bout! »

On peut donc s’attendre qu’il entretienne une relation plus étroite avec les participants. Étant lui-même passé par bien des expériences au cours de sa carrière, il connaît les questionnements et les craintes qui habitent les artistes débutants.

« C’est certain qu’on ne deviendra pas des spécialistes de la psychologie pour autant, sauf que les angoisses avant de monter sur scène, les doutes quand on se compare à ces paires, je veux dire que ça, c’est quelque chose d’insoutenable. Je l’ai vécu je ne sais pas combien de fois, de me trouver moins bon que les autres qui m’entourent et aussi de faire le deuil que je ne serais jamais aussi bon que les plus grands artistes que j’admire. Ce sont tous des questionnements qui font en sorte que c’est un métier de grand up et de grand down. Ça ne disparaît jamais, mais tu apprends à vivre avec et tu apprends à te connaître à travers ces expériences-là, mais à 20, 21, 22 ans, tu ne le sais pas. C’est clair que moi je suis prêt à écouter chacun des moments qu’ils sont en train de traverser et être là s’ils ont besoin de me poser des questions ».

C’est donc avec son bagage autant personnel que professionnel que Patrice Michaud aborde son rôle en tant qu’animateur. Bref, pas question d’être quelqu’un d’autre que lui-même.

« Il y a un journaliste qui m’a demandé : » Vas-tu être un animateur plus baveux, plus stoïque, plus pince-sans-rire? », et je lui ai dit : » Moi, je veux être moi-même », nous a-t-il déclaré d’emblée. Moi-même, habituellement, c’est plutôt souriant, drôle, c’est rythmé et c’est le plaisir d’être en communication avec le public. C’est ça que j’ai hâte de voir : qu’est-ce que ça va me faire de sentir que mon public est de l’autre côté de l’écran. Ça, ça m’intrigue au bout. »

C’est pourquoi Patrice Michaud nous a dit qu’il se donnait la mission de faire oublier au public qu’il regarde une émission. Oui, il devra se charger de « rattacher les différents grands moments » ensemble, mais il souhaite offrir un vrai spectacle pour ramener un certain positivisme au sein de la population. La pandémie aura affecté tout le monde et l’équipe de Star Académie a le désir d’utiliser la musique comme d’un baume pour le coeur et montrer que les jours meilleurs vont suivre.

« Ce n’est pas facile à traverser au jour le jour, alors travaillons à l’inverse, à montrer qu’il y a une belle nouvelle génération d’artistes qui demande juste à pousser », a ensuite ajouté le musicien.

Outre les grands rendez-vous du dimanche, on pourra parfois voir Patrice Michaud durant la semaine.

« Je vais faire de petites présences sporadiques dans les différents cours de mes amis profs pour amener de l’eau au moulin, participer et suivre ces jeunes-là étroitement. »

C’est d’ailleurs cette ambiance de collaboration qui a attiré encore davantage le musicien de 39 ans à dire oui au nouveau rôle d’animation. « C’est l’atmosphère que Jean-Philippe a instaurée dès le début. Toutes les idées sont les bienvenues. Je peux faire des propositions, même si essentiellement, ce n’est pas mon rôle, on ne va pas se priver de bonnes idées. Ça, ça me plaît parce que sinon ça devient un peu militaire, chacun est dans son régiment et chacun fait sa petite affaire. Ce n’est pas comme ça qu’on veut travailler et ce n’est pas comme ça qu’on va créer une belle ambiance parmi nos académiciens. Et nous, on est dans l’échange, dans le mélange, dans l’écoute et dans le fun, ça risque donc de se traduire aussi chez nos jeunes. »

La participation à un ou deux (ou plus, espérons-le) de numéros musicaux de la part de Patrice Michaud les dimanches est donc plus qu’une possibilité!

Cependant, c’est une tout autre affaire pour l’évaluation des participants. Patrice Michaud a été catégorique à ce sujet, il est heureux d’accompagner les académiciens, mais ce n’est pas sa date de thé que de les juger. Il ne sera donc pas non plus impliqué dans les auditions, qui seront lancées ce vendredi.

Il avait tout de même un conseil à donner à tous les aspirants académiciens, mais plus particulièrement à ceux qui doutent encore que Star Académie est fait pour eux.

« Ça ne coûte rien d’essayer. Il faut être conscient que Star Académie, ça a changé, parce que la télé a changé et la musique a changé. Il y a vraiment une volonté de faire de la place pour les talents atypiques qui sort de l’ordinaire […]. »

« J’ai vraiment l’impression que la prochaine édition de Star Académie va être remplie de surprises », a-t-il finalement conclu sur une note qui ne fait qu’accentuer notre envie de retrouver l’émission qui nous a tant manqué!

En direct de 00:00 à 05:30
0
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.