12x12 close outline12x12 edit12x12 headphones12x12 headphones outline12x12 pause outline12x12 pause12x12 play outline12x12 play12x12 stop12x12 stop outline12x12 envelope12x12 video outline12x12 download outline12x12 share outline12x12 share12x12 caret up outline12x12 caret right outline12x12 caret left outline12x12 caret down outline16x16 arrow right16x16 arrow left16x16 back to top16x16 caret up16x16 caret right16x16 caret left16x16 caret down16x16 check16x16 clock16x16 download16x16 envelope16x16 heart16x16 headphones16x16 info16x16 map pointer16x16 music16x16 pause16x16 phone16x16 photo16x16 play16x16 print16x16 search16x16 stop16x16 share16x16 warning16x16 talk16x16 user16x16 overflow horizontal16x16 overflow vertical16x16 microphone16x16 arrow left outline16x16 arrow right outline16x16 caret down outline16x16 caret top outline16x16 caret left outline16x16 caret right outline16x16 calendar outline16x16 headphones outline16x16 info outline16x16 pause outline16x16 play outline16x16 stop outline16x16 user outline16x16 warning outline16x16 apple16x16 facebook16x16 google16x16 instagram16x16 rss16x16 twitter16x16 youtube16x16 maboutiqueradio16x16 cart16x16 thumbs down16x16 thumbs up16x16 volume down16x16 mute16x16 volume up16x16 close
  • Accueil
  • Maripier Morin: la star de Studio G nous jase mode

Maripier Morin: la star de Studio G nous jase mode

Maripier Morin: la star de Studio G nous jase modePhoto: Malina Corpadean, Style: Patrick Vimbor, Glam: Olivier Vinet
STYLE: PATRICK VIMBOR GLAM: OLIVIER VINET

Elle fait tourner bien des têtes et son nom est sur toutes les lèvres ces derniers temps… Maripier Morin est sans aucun doute LA star du moment!

En plus de briller avec sa nouvelle tête parfaite pour célébrer l’arrivée de la nouvelle saison, la populaire animatrice nous dévoilera en grande pompe dans quelques heures la première de Studio G, alias LA nouvelle émission phare du dimanche soir à TVA. À la barre de ce nouveau variété rassembleur et coloré, Maripier fêtera un invité surprise aimé de tous et le fera passer par toute la gamme des émotions grâce à un feu roulant d’anecdotes, de rencontres, d’histoires de famille savoureuses et de performances. Maripier nous promet un party mémorable et de l’amour à profusion!

D’ici là, la belle nous donne ses trucs beauté…

La mode est synonyme de quoi pour toi?

Oh mon Dieu, la mode… C’est drôle, je ne veux pas sonner comme Céline Dion, mais la mode est réellement un moyen d’expression pour moi. Un terrain de jeu! Que je sois en train de tourner Studio G ou que je sois sur un tapis rouge, à chaque fois, c’est le fun d’arriver avec des éléments de surprise, quelque chose qui va déstabiliser les gens. On dirait que je prends un malin plaisir à découvrir la réaction des gens face aux kits qu’on concocte! Parfois, ils sont totalement ébranlés et ils ont l’air de se dire: «Voyons, qu’est-ce qu’elle a sur le dos?!» C’est ce que je trouve le plus cool dans le stylisme, dans les vêtements. C’est de s’amuser avec tout ça, de sortir des sentiers battus, de créer des choses qui sont audacieuses et qui ne sont pas nécessairement dans le branding qu’on est en train de construire. On fait à notre tête, c’est exactement ça! Patrick Vimbor (mon styliste) est bon là-dedans aussi!

Comment décris-tu ton style?

Dans la vie de tous les jours, je suis très «rock sloppy». J’ai deux paires de jeans que je roule depuis trois ans et j’ai à peu près 4 t-shirts blancs. Sinon, j’ai des manteaux de cuir, des lainages… Oh mon dieu! En veux-tu des lainages, en v’là! Ça fait virer le monde fou (rires)! Mais je suis très relax dans mon style de tous les jours, alors qu’à la télé, je suis beaucoup plus structurée. C’est aussi le mélange des deux que je trouve le fun. Je suis assez chill dans mon style de tous les jours!

Les indispensables dans ta garde-robe?

Des tricots (rires)! Ça, des tricots, ça en prend tout plein. Un t-shirt blanc, une belle paire de jeans bien coupée, un beau sac passe-partout… J’avais acheté un sac vintage Chanel quand j’ai tourné le film La chute de l’empire américain, parce que je me suis dit que c’était sûr que le personnage de Camille, qui est une escorte de luxe, avait un sac vintage Chanel écoeurant. Depuis ce jour, je n’utilise que ce sac-là, alors ça fait trois ans que j’ai juste ça. Sinon, une bonne paire de bottes, comme un bottillon noir classique, je pense que ce sont de beaux essentiels à avoir, et tu complètes le tout avec un beau manteau chic. Il y a aussi une bonne paire d’espadrilles, parce qu’on a tous ça dans les pieds en ce moment. Mes préférées, ce sont les Reebok Classic Leather blanches avec la semelle compensée. Je te dirais que je passe une paire aux deux mois! C’est drôle, parce que ma mère et moi, on chausse la même pointure, et moi j’aime ça quand elles sont blanches, blanches, blanches! Donc, je les mets deux mois et après, je les shippe à ma mère et on les use à deux (rires)!

Tes icônes mode?

J’en ai trop! J’aime beaucoup Cate Blanchett, Kate Bosworth, Victoria Beckham… Récemment, je trippe aussi sur Zendaya!

Ton produit beauté chouchou du moment?

Je fais de l’eczéma autour des yeux et j’ai vraiment de la difficulté à me trouver une crème qui soit parfaite pour ma peau. Récemment, j’ai décidé de me lancer et j’ai choisi la crème La Mer, qui est vraiment hors de prix… Mais, ça a été le jour et la nuit! Je ne fais plus d’eczéma autour des yeux, je ne fais plus de poches sur le dessus non plus. Elle coûte une fortune, mais le pot dure six mois, alors je me dis que ça vaut la peine. Cette crème vient d’un scientifique qui travaillait pour la NASA et qui a subi un grave accident au cours d’une expérience qui lui infligea de graves brûlures au visage… Il a décidé de dédier le restant de sa vie à développer une crème, une collection de soins de la peau pour recréer la barrière épidermique. Il s’est intéressé aux végétaux marins pour construire une ligne de crèmes. C’est pour ça que ça s’appelle La Mer. Ça coûte les yeux et la tête, mais c’est VRAIMENT bon!

À quoi ressemble ta routine beauté? 

C’est beaucoup trop complexe pour que je te l’explique… J’ai à peu près 400 sébums (rires)! J’aime beaucoup les produits Kate Somerville. J’utilise aussi beaucoup les sérums de Kiehl’s! Je ne peux me passer de l’eau en spray Caudalie et aussi de l’eau cellulaire d’Esthederm, sur laquelle je capote. Puis, mon hydratant est IDC!

Voyez la vidéo de Maripier ici

Sinon, je fais des faciaux une fois par saison, c’est un must. Pour mes cheveux, c’est David D’Amours qui gère et je n’ai aucune idée de ce qu’il fait (rires)!

Ton designer québécois favori?

UNTTLD! Mais, j’aime aussi beaucoup Laruelle. Les deux sont ex aequo!

En quoi tes voyages ont-ils influencé ta vision de la mode?

Ils n’ont pas tant influencé ma vision de la mode… Parce que je trouve qu’au Québec, surtout à Montréal, on a vraiment des styles qui sont très éclectiques. Je trouve que l’on est inspirés! Les gens ont vraiment un ADN mode très défini: on ne s’habille pas tous pareil et je trouve qu’on ressemble un peu à New York sur ce point. Mais, non… Moi, je porte vraiment ce que j’aime et je pourrais magasiner les yeux fermés. Tant que c’est doux, ça fait mon bonheur!

Qu’est-ce qui s’en vient pour toi?

Studio G commence ce dimanche à TVA, à 20h45. C’est un gros party avec des invités que les gens vont découvrir d’une façon complètement différente. Je viens de croiser Mario Dumont et j’ai réitéré ce que je dis depuis ce matin, qu’il a été mon étoile du match! Pour la première émission, on célèbre Charles Lafortune, mais on découvre aussi tous les invités qui sont autour de la table d’une façon complètement différente et VRAIMENT agréable, drôle et spontanée, dans le laisser-aller. Donc, je pense que ça va être un beau rendez-vous!

Éric Myre/TVA

Source: Éric Myre/TVA

Éric Myre/TVA

Source: Éric Myre/TVA

Tu vas donner une grosse dose d’amour à tes invités chaque dimanche, mais c’est aussi une belle dose d’amour que tu reçois d’avoir la chance d’animer un beau show de variétés comme ça!

Mets-en! S’amuser là-dedans… C’est un MÉGA terrain de jeu! On m’a dit un jour: «OK, parfait, c’est ça que tu veux faire? Vas-y et fonce!» En même temps, je suis chanceuse, parce que je suis bien entourée, j’ai une super équipe et on a des invités incroyables. Je suis comme une petite fille dans un carré de sable avec tout plein de jouets, et je m’amuse avec tout ça!

Je sais que tu ne peux pas vraiment dévoiler tes invités, mais qu’est-ce qui risque de nous surprendre dans la saison?

Ce que je peux dire, c’est que mon deuxième invité, c’est Pier-Luc Funk! Sinon, le comédien François Papineau, je pense que c’est la personne la plus drôle que j’ai vue de ma vie. Et il n’a pas l’air de ça quand on pense à lui dans Unité 9 (rires)! Et Céline Bonnier, elle a l’air d’une actrice très sérieuse, mais elle est une kamikaze, c’est une folle finie. Elle est drôle, elle n’a pas de bon sens. Elle est dangereuse (rires)! Tout ça, dans le bon sens du terme, bien sûr!

J’ai TELLEMENT hâte de découvrir ta nouvelle série La faille, dans laquelle tu partageras l’écran avec Isabel Richer! À quoi peut-on s’attendre?

Oh mon Dieu, j’ai hâte moi aussi! C’est un polar d’hiver qui va être diffusé à partir de décembre. On n’a pas de date exacte encore, mais on a un bon sentiment, parce que la série a été sélectionnée en compétition officielle au festival des séries télé en France. Pour ma part, j’ai eu un fun fou à faire cette série-là avec des acteurs exceptionnels. Isabel Richer et moi, on s’est tellement bien entendues! Pour presque toutes mes scènes, je suis avec Marc Messier, qui est une légende vivante. Il y a aussi Jean-Philippe Perras et Alexandre Landry, que je retrouve après La chute de l’empire américain. Élise Guilbault y est aussi… et elle a la peau tellement douce (rires)! Patrice Sauvé est aussi un grand directeur d’acteurs. J’ai vraiment eu un gros coup de coeur pour lui. Ça a été une expérience extraordinaire. Puis, je ne pensais pas rejouer… en tout cas, pas si vite! En fait, moi, je m’étais dit que je jouerais à nouveau seulement et uniquement si le projet m’animait complètement, et que le personnage me donnait l’impression qu’il n’y avait que moi qui puisse le jouer. C’est vraiment ce qui s’est passé en fait, quand j’ai lu les épisodes. Je savais que Sophie m’appartenait et il fallait juste que je réussisse à convaincre Patrice Sauvé… et ça a été un gros coup de coeur, je pense, des deux côtés. On a eu bien du fun à faire ça ensemble et on a eu frette! On a été des petits guerriers, avec toute l’équipe technique. C’était fou de les voir aller, à Fermont, à -60 degrés avec des rafales de vent de 100 km/h. J’ai rarement vu une équipe aussi dévouée. C’était vraiment impressionnant!

Pourquoi ne voulais-tu pas jouer à nouveau tout de suite? Pourtant, tu as un talent naturel pour le jeu. 

Non, mais je ne l’ai pas naturel! Le rôle de Camille dans La chute de l’empire américain, je l’ai travaillé pendant trois mois avec une coach, trois fois par semaine.

Mais, on dirait que tu as fait ça toute ta vie! 

C’est parce que Camille, elle n’était pas bien loin de moi! Je me disais que ça se peut que je ne me sois pas plantée avec un rôle qui était à deux degrés de ma personnalité, mais que si je faisais quelque chose différent, ça se pouvait que ça ne passe pas. Dans ma tête, je me disais que c’était peut-être dangereux d’aller jouer là… Mais, j’avais envie de me remettre en danger, parce que je suis une folle finie (rires). C’est le fun! J’ai hâte de voir.

Le mot de la fin?

Il y a aussi Mais pourquoi?, qui va commencer en octobre sur Z!

À lire aussi:


ST-VALENTIN: MARIPIER MORIN DÉVOILE SA NOUVELLE COLLECTION DE LINGERIE

En direct de 05:30 à 08:30
1548
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.