• Accueil
  • 8 mars : infiniment femme

8 mars : infiniment femme

8 mars : infiniment femme

Abeille, Noémie et moi sommes nées à 4 ans et demi d’intervalle, mais nous sommes une seule portée. Une portée liée par l’appartenance à ce petit, mais très grand bout de femme, Yuki Rioux. Chaque 8 mars, la Journée internationale des femmes a une signification encore plus particulière pour nous, car c’est l’anniversaire de notre maman. Le 8, comme le signe de l’infini, pour celle qui nous a donné la vie. 

Yuki, c’est le nom qu’elle a choisi il y a 60 ans, alors qu’elle en avait 16. Étrangement, elle devait avoir la même face, le même corps et surtout, la même énergie vitale. C’est moi qui suis l’aînée. Souvent, au téléphone, je l’appelle «ma fille» et elle m’appelle «ma mère». Les rôles changent au gré de notre humeur. 

Yuki déteste aujourd’hui se faire prendre en photo. Le sang amérindien de l’arrière-arrière-grand-mère n’est jamais trop loin. Devant une caméra, elle se moque de nous qui tentons d’afficher notre plus beau profil. Yuki préfère cligner des yeux, parler en même temps, montrer ses griffes comme un chat, tout pour ne pas se faire piquer un autre bout d’âme. Elle a déjà donné dans la beauté figée. Aujourd’hui, elle préfère casser les conventions et surtout, ne jamais se sentir encagée par qui ou quoi que ce soit. 

Yuki est comme un miroir qui nous projette nos propres intentions. Elle n’est jamais bien loin en énergie et en pensées. Même à des milliers de kilomètres, elle devine nos émotions, en nous laissant libres de toutes nos décisions. Elle nous a élevées en femmes libres, sans jugement aucun. La patinoire de la vie était olympique dès le départ. Tout était possible, nous verrions bien chacune de nous à trouver nos propres limites. Enivrant, certes. Déstabilisant, peut-être aussi, mais ô combien enrichissant.

Être la fille de Yuki, c’est de bénéficier de la confiance et de la complicité féminine. C’est ce qui nous relie à l’infini et plus encore. Quand j’étais petite (mais la plus grande des trois), elle me disait « tes sœurs doivent passer en premier ». Avant les amies, avant les chums, avant tout. Le mandat n’a jamais pris un pli et lui fait encore honneur aujourd’hui.

Que cette Journée internationale des femmes nous reconnecte au lien sororal inné. 8 mars un jour, 8 mars toujours. Pour nos filles, mais aussi en l’honneur de celles qui nous ont donné la vie.

Bonne fête Yuki!

 

DES LOOKS INSPIRÉS PAR YUKI
Comme les couleurs vives seront à l’honneur ce printemps, Les Relookeuses ont décidé d’exploiter la tendance et de nous habiller chacune d’une couleur différente. Pour faire son choix, elle a demandé à Yuki de décrire ses filles avec une couleur et elles sont parties de là pour créer nos looks.

En direct de 08:30 à 11:30
1518
100
LIVECogeco LIVE
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.