• Accueil
  • Qui sommes-nous sans nos blessures?

Qui sommes-nous sans nos blessures?

Qui sommes-nous sans nos blessures?

En décembre dernier, je publiais quatre carnets sous la Collection bouée de secours dont l’un s’intitule Qui sommes-nous sans nos blessures — Comprendre et gérer intelligemment ses émotions. Ce carnet, vous l’avez compris, traite des blessures d’enfance, mais surtout de ce que nous pouvons faire pour nous en sortir par la suite.

Vous êtes-vous déjà demandé comment serait votre vie actuellement — qui vous seriez devenus — si les conditions dans lesquelles vous avez été élevés, enfants, avaient été différentes?

Pour ma part, j’ai longtemps essayé d’imaginer quel aurait été mon parcours si je n’avais pas, métaphoriquement parlant, eu les ailes coupées à la naissance. Si je n’avais pas été une enfant invisible…

Cette question s’adresse aussi à ceux qui ont eu une enfance quasi parfaite. Croyez-vous que vous vous en seriez sortis de la même façon si vous n’aviez pas eu la chance d’être tombés dans un foyer aimant et sécurisant?

NOUS SOMMES TOUS CONCERNÉS
Les blessures d’enfance ne sont pas toutes occasionnées par des mauvais traitements ou reliées à des circonstances tragiques. Ce qu’il faut comprendre, c’est que l’enfant essaie de s’adapter du mieux qu’il peut à son environnement et il est prêt à modifier sa personnalité pour y arriver. En réalité, il est un peu comme un caméléon. Il n’a pas les connaissances et l’expérience pour bien discerner toutes les informations qui lui sont transmises et, sa plus grande quête : celle de se faire accepter et aimer par ceux qui lui ont donné la vie.

C’est pourquoi, même les enfants provenant de familles dites parfaites développeront certains réflexes qui en viendront à influencer qui ils sont véritablement.

Ainsi, plusieurs d’entre nous deviendront perfectionnistes, pensant que si nous sommes parfaits, l’amour nous sera automatiquement accordé.

MIEUX COMPRENDRE POUR RETROUVER NOTRE LIBERTÉ
En vieillissant, la blessure prend le dessus sur nous et elle le fait de façon sournoise. La plupart du temps, nous ne le réalisons pas vraiment puisqu’elle nous a toujours habités. Elle fait donc partie de nous et nous acceptons de subir ses effets désagréables sans riposter parce que nous pensons qu’il est normal de nous sentir et de réagir comme nous le faisons.

Ainsi, ceux qui ont vécu du rejet reproduisent inconsciemment des situations au cours desquelles ils ont confirmation qu’ils ne sont pas considérés par les autres. Et les personnes aux prises avec des problèmes d’abandon ne parviennent pas à vivre sans les autres… La liste de tout ce qui nous limite et qui est causé par notre blessure principale est vaste, mais nous n’en sommes pas prisonniers.

Il nous faut comprendre, aujourd’hui, qu’il est temps de retrouver notre véritable nature. Nous n’avons plus à être cet homme et cette femme que de tristes circonstances ont façonnés. Nous n’avons plus à subir les conséquences de nos maladresses et de nos dérapages émotionnels.

De comprendre pourquoi nous agissons comme nous le faisons et de faire ce qui doit être fait pour changer nos réflexes comportementaux est véritablement ce qui nous conduira à la guérison de cette blessure qui nous empêche d’être libres.  

Procurez-vous la Collection bouée de secours de Jackie B. Hamilton en visitant jackiebhamilton.com et aimez la page Facebook.

En direct de 01:00 à 05:30
2117
100
LIVECogeco LIVE
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.