12x12 close outline12x12 edit12x12 headphones12x12 headphones outline12x12 pause outline12x12 pause12x12 play outline12x12 play12x12 stop12x12 stop outline12x12 envelope12x12 video outline12x12 download outline12x12 share outline12x12 share12x12 caret up outline12x12 caret right outline12x12 caret left outline12x12 caret down outline16x16 arrow right16x16 arrow left16x16 back to top16x16 caret up16x16 caret right16x16 caret left16x16 caret down16x16 check16x16 clock16x16 download16x16 envelope16x16 heart16x16 headphones16x16 info16x16 map pointer16x16 music16x16 pause16x16 phone16x16 photo16x16 play16x16 print16x16 search16x16 stop16x16 share16x16 warning16x16 talk16x16 user16x16 overflow horizontal16x16 overflow vertical16x16 microphone16x16 arrow left outline16x16 arrow right outline16x16 caret down outline16x16 caret top outline16x16 caret left outline16x16 caret right outline16x16 calendar outline16x16 headphones outline16x16 info outline16x16 pause outline16x16 play outline16x16 stop outline16x16 user outline16x16 warning outline16x16 apple16x16 facebook16x16 google16x16 instagram16x16 rss16x16 twitter16x16 youtube16x16 maboutiqueradio16x16 cart16x16 thumbs down16x16 thumbs up16x16 volume down16x16 mute16x16 volume up16x16 close
  • Accueil
  • Littérature jeunesse : la dépression racontée aux enfants

Littérature jeunesse : la dépression racontée aux enfants

Littérature jeunesse : la dépression racontée aux enfants

On parle de plus en plus ouvertement de la dépression et c’est tant mieux. Il reste tout de même que c’est une maladie complexe et invisible alors imaginez si nous adultes on comprend parfois difficilement comment ça peut être flou pour un enfant. Que ce soit lui ou un proche qui en souffre.

Eh oui, la dépression peut toucher les enfants, même si cela est très rare. On parle ici de 2% à 3% d’entre eux, mais on estime que 5% à 9% des adolescents en souffriraient. Et si on ajoute les adolescents qui présentent des symptômes dépressifs assez graves pour nécessiter une intervention, le taux grimpe à 15% à 20%.

J’ai mis la main sur un petit bijou d’album jeunesse, La chose, qui explique avec des mots et des images d’enfants ce qu’est la dépression. Écrit et illustré par Delphine Berger-Cormuel, le livre fait partie de la collection Dre Nadia publié aux éditions Dominique et Compagnie. La psychologue signe d’ailleurs une préface et une note aux parents et aux éducateurs fort utiles.

LA CHOSE : EXPLIQUER LA DÉPRESSION AVEC DES IMAGES ET DES MOTS D’ENFANTS
La chose raconte l’histoire d’un garçon qui est exclus par ses camarades de classe parce qu’il est différent. Son estime de soi en est grandement affectée. C’est alors que la chose entre surnoisement sans sa vie. Cette chose prend rapidement toute la place, lui volant ses pensées, ses idées, son sommeil.

Un soir où j’étais triste, une chose frappa à la porte de ma chambre. Elle avait l’air complètement perdue, un peu comme moi dans mon cœur. Elle passa le seuil de la porte sans un mot, dans le silence, en prenant tout son temps. Très vite, cette chose s’installa comme chez elle dans ce qui était pourtant mon chez-moi. Accoudée à mon bureau, elle volait mes idées et mes pensées

Cette chose, vous le devinez, c’est la dépression. Un jour, le garçon n’en peut plus et parle de la chose à ses parents. Avec l’aide de ses derniers, d’un spécialiste et du personnel de l’école, il arrive à faire fuir la chose. 

Voici quelques-uns des symptômes qui peuvent vous faire soupçonner une dépression chez votre enfant (tirés de la note aux parents et aux éducateurs à la fin du livre) :

Présence d’une humeur dépressive (sentiment de tristesse, de vide ou de désespoir) une grande partie de la journée. Chez les enfants et adolescents, cela peut aussi se manifester par de l’irritabilité
Irritabilité
Perte d’intérêt pour presque toutes les activités normalement perçues comme agréables.
Changement de poids ou d’appétit : chez les jeunes, l’absence d’une prise de poids normale, selon la croissance attendue, est aussi un symptôme.
Troubles du sommeil : il peut s’agir d’insomnie (difficultés d’endormissement, réveils nocturnes) ou d’hypersomnie (augmentation du nombre d’heures de sommeil).
Changement sur le plan de l’activité psychomotrice : la personne devient plus agitée ou pus bavarde ou encore moins agitée et moins bavarde.
Fatigue ou perte d’énergie
Tendance à la dévalorisation ou à la culpabilité excessive.
Diminution de la capacité de concentration ou de prise de décision.
Pensées de mort, pouvant aller des idées suicidaires sans plan précis au plans précis pour se suicider, ou même à la tentative de suicide.
Évidemment, on ne s’improvise pas psychologue et on consulte au besoin.
UN OUTIL DE DISCUSSION
Le livre un bon outil pour ouvrir la discussion avec son enfant sur l’exclusion et l’intimidation et ce, qu’il en soit victime ou non. L’enfant qui souffre en silence verra qu’il n’est pas seul et qu’on peut s’en sortir alors que celui qui le vit pas sera sensibilisé à ce qui se passe dans la classe et voudra peut-être tendre la main à un camarade ou encore revoir son propre comportement. On peut également utiliser l’album pour lui expliquer la dépression d’un proche.

PETIT CONSEIL
C’est une lecture qui se prépare. Avant de lire l’album à votre enfant, prenez le temps de lire la préface. Dr Nadia résume l’histoire et souligne les points qui pourraient susciter des réactions chez votre enfant. Anticipez ses questions et préparez vos réponses. La discussion n’en sera que meilleure.

La collection Dre Nadia publiée au éditions Dominique et compagnie comprend 5 autres livres qui abordent l’autisme, les peurs, la séparation, l’intelligence et la timidité.

En direct de 00:00 à 06:00
1607
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.