12x12 close outline12x12 edit12x12 headphones12x12 headphones outline12x12 pause outline12x12 pause12x12 play outline12x12 play12x12 stop12x12 stop outline12x12 envelope12x12 video outline12x12 download outline12x12 share outline12x12 share12x12 caret up outline12x12 caret right outline12x12 caret left outline12x12 caret down outline16x16 arrow right16x16 arrow left16x16 back to top16x16 caret up16x16 caret right16x16 caret left16x16 caret down16x16 check16x16 clock16x16 download16x16 envelope16x16 heart16x16 headphones16x16 info16x16 map pointer16x16 music16x16 pause16x16 phone16x16 photo16x16 play16x16 print16x16 search16x16 stop16x16 share16x16 warning16x16 talk16x16 user16x16 overflow horizontal16x16 overflow vertical16x16 microphone16x16 arrow left outline16x16 arrow right outline16x16 caret down outline16x16 caret top outline16x16 caret left outline16x16 caret right outline16x16 calendar outline16x16 headphones outline16x16 info outline16x16 pause outline16x16 play outline16x16 stop outline16x16 user outline16x16 warning outline16x16 apple16x16 facebook16x16 google16x16 instagram16x16 rss16x16 twitter16x16 youtube16x16 maboutiqueradio16x16 cart16x16 thumbs down16x16 thumbs up16x16 volume down16x16 mute16x16 volume up16x16 close
  • Accueil
  • Voyager durant la grossesse : conseils d’une obstétricienne

Voyager durant la grossesse : conseils d’une obstétricienne

Voyager durant la grossesse : conseils d’une obstétricienne

Cet article est une collaboration avec Mamanpourlavie.com et a été rédigé par Myreille Simard. 

Où, quand et comment partir en voyage durant la grossesse ? Tellement de questions se bousculent dans notre tête lorsqu’on envisage de prendre des vacances à l’extérieur alors qu’on est enceinte.


Andréanne Pinault-Reid, obstétricienne gynécologue, a répondu à toutes nos questions.

Est-il risqué de prendre l’avion durant la grossesse?
« Le vol en tant que tel ne représente pas de risque pour le bébé. Les radiations par rapport à l’avion sont très faibles, le taux d’oxygène est bon et les études n’ont démontré aucun lien avec un risque plus élevé de fausse couche ou de travail prématuré, » explique Dre Pinault-Reid. Par contre, il a été démonté que l’avion augmente les risques de phlébite de façon générale. La thrombose veineuse (aussi appelée phlébite) est causée par la formation d’un caillot au niveau des membres inférieurs pouvant provoquer une embolie pulmonaire. Or, la grossesse accentue également les risques de phlébite en raison de l’augmentation du volume sanguin et du sang qui s’épaissit. Certaines mesures sont donc à prendre (voir plus bas) pour diminuer les risques pendant le vol.

 
Le moment idéal pour partir
Selon La Croix bleue du Québec, la période la plus sûre se situe entre la 18e et la 24e semaine de grossesse. La plupart des problématiques ou urgences surviennent généralement au cours du 1er et du 3e trimestre de grossesse. « Personnellement, je recommande à mes patientes d’attendre à la 14e semaine de grossesse avant de prendre l’avion, » explique Dre Pinault-Reid.


Si vous avez une grossesse normale sans complications médicales, les compagnies aériennes vous laissent monter à bord jusqu’à environ la 36e semaine pour une grossesse unique ou jusqu’à 32 semaines pour une grossesse gémellaire. Chaque transporteur aérien dispose de sa propre politique concernant les voyageuses enceintes et certains exigent un certificat médical. Vérifiez auprès de votre compagnie aérienne avant le départ.

Avant de partir
L’important lorsqu’on part en voyage durant la grossesse, c’est d’être bien assuré dans le cas où il y a une complication ou un accouchement prématuré une fois à destination. « Il faut que la mère soit couverte, mais aussi le futur bébé, » conseille Dre Pinault Reid.  Certaines polices ne couvrent pas systématiquement les problèmes reliés à une grossesse ou les soins hospitaliers pour les bébés prématurés. C’est donc un facteur important à vérifier.

Demandez un papier à votre médecin autorisant votre déplacement si votre compagnie aérienne l’exige. Ce document atteste qu’il n’y a pas de contre-indications à voyager et que la grossesse de la mère est normale. Il faut savoir que certains facteurs indiquent une grossesse à risque. « Être enceinte de jumeaux, à la base, c’est considéré comme une grossesse à risque,» confie Dre Pinault Reid. 

« Il n’est pas rare que je remette une copie de leur dossier médical à mes patientes si elles doivent partir pour un séjour à l’extérieur au Québec. Ça me rassure de savoir que si jamais elle accouche dans un autre hôpital, les médecins auront son dossier médical en main avec toutes les informations pertinentes, » raconte-t-elle. Et ça rassure la maman aussi !

La vaccination pendant la grossesse
Si votre destination voyage nécessite des vaccins, les vaccins non vivants (hépatite B et typhoïde, par exemple) uniquement sont jugés sans danger pendant la grossesse. Les vaccins vivants comme ceux contre la fièvre jaune et la rougeole, rubéole et les oreillons sont à éviter en raison du risque potentiel d'infecter le foetus. Si vous vous rendez dans une clinique de  voyage, précisez que vous êtes enceinte.

 
Mise à jour sur le virus Zika
Les recommandations ont changé dans la dernière année concernant le virus du Zika. Nous savons maintenant que le virus reste plus longtemps présent dans le sperme que dans les sécrétions vaginales, explique-t-elle. Il faut donc éviter l’exposition au virus trois mois avant la conception chez l’homme et deux mois chez la femme.

Si un voyage a été effectué dans une région à risque durant les mois précédents la conception, un test spécifique peut être effectué pour tester les anticorps de la mère.

Si le test s'avère négatif, un suivi de grossesse usuel suivra son cours en plus d'une échographie de croissance qui sera effectuée d'emblée vers 32 et 34 semaines. Si le test s’avère positif, les patientes sont référées à la Clinique de grossesse avec maladies infectieuses.

L’obstétricienne gynécologue conseille à ses patientes d’éviter les zones à risque pendant la grossesse. Si le conjoint est appelé de son côté à y voyager, elle recommande à ce dernier de porter le condom pendant trois mois suivant le voyage.

Vous pouvez consulter la liste à jour des pays et régions touchés par le virus en cliquant ici. Le virus du Zika n’est plus présent aux États-Unis depuis plus d'un an.

Ses conseils pendant un vol ou durant un long trajet en voiture sont:

  • Levez-vous régulièrement et marchez un peu pour activer la circulation sanguine.
  • Portez des bas de contention pour diminuer les risques de thrombophlébite.
  • Restez bien hydratée. La déshydratation augmente les risques de thrombophlébite.
  • En cas de mal des transports, le Gravol est autorisé durant la grossesse pour une prise occasionnelle.  
  • Attachez votre ceinture de sécurité en tout temps, même en avion, de la façon appropriée pour les femmes enceintes, telle que l'indique le Guide Mieux Vivre.
  • « Si vous voyagez en voiture, les routes du Québec ne sont pas lisses, alors il se peut fort bien que vous ayez de fausses contractions, » rigole-t-elle. C’est sans danger !


Rendue à destination
Il est important de se protéger contre les moustiques avec un du chasse-moustiques contenant du DEET. « La crème solaire est encore plus importante chez les femmes enceintes en raison du masque de grossesse. Le port d'un chapeau est aussi important, car elles sont plus à risque d’insolation, » précise Dre Pinault-Reid. De plus, gardez-vous bien hydratée, car une femme enceinte déshydratée peut avoir de fausses contractions. Si jamais vous avez la diarrhée en voyage, il est important de rester bien hydratée, plus particulièrement avec des boissons contenant des électrolytes (Gatorade, par exemple) et de ne pas prendre de médicament contre la diarrhée. Si le corps a besoin d’évacuer un virus, il doit pouvoir le faire, explique Dre Pinault-Reid.

En direct de 20:00 à 00:00
1990
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.