12x12 close outline12x12 edit12x12 headphones12x12 headphones outline12x12 pause outline12x12 pause12x12 play outline12x12 play12x12 stop12x12 stop outline12x12 envelope12x12 video outline12x12 download outline12x12 share outline12x12 share12x12 caret up outline12x12 caret right outline12x12 caret left outline12x12 caret down outline16x16 arrow right16x16 arrow left16x16 back to top16x16 caret up16x16 caret right16x16 caret left16x16 caret down16x16 check16x16 clock16x16 download16x16 envelope16x16 heart16x16 headphones16x16 info16x16 map pointer16x16 music16x16 pause16x16 phone16x16 photo16x16 play16x16 print16x16 search16x16 stop16x16 share16x16 warning16x16 talk16x16 user16x16 overflow horizontal16x16 overflow vertical16x16 microphone16x16 arrow left outline16x16 arrow right outline16x16 caret down outline16x16 caret top outline16x16 caret left outline16x16 caret right outline16x16 calendar outline16x16 headphones outline16x16 info outline16x16 pause outline16x16 play outline16x16 stop outline16x16 user outline16x16 warning outline16x16 apple16x16 facebook16x16 google16x16 instagram16x16 rss16x16 twitter16x16 youtube16x16 maboutiqueradio16x16 cart16x16 thumbs down16x16 thumbs up16x16 volume down16x16 mute16x16 volume up16x16 close
  • Accueil
  • Sur la route des vacances en Nouvelle-Écosse et à l’Île du Prince-Édouard

Sur la route des vacances en Nouvelle-Écosse et à l’Île du Prince-Édouard

Sur la route des vacances en Nouvelle-Écosse et à l’Île du Prince-Édouard Aurélien Pottier/Getty Images

Cet article est une collaboration avec Guides de voyage Ulysse.

Les Provinces maritimes incarnent une région pittoresque ponctuée de villages de pêcheurs aux maisons colorées, de plages somptueuses, de formidables phénomènes naturels et de lieux historiques marquants. Voici les régions incontournables à mettre sur votre itinéraire de vacances.

Nouvelle-Écosse

La Côte est

De Dartmouth au détroit de Canso, la côte est de la Nouvelle-Écosse est l’une des régions les moins visitées de la province. Elle présente pourtant de superbes plages, des musées vivants et des petits villages de pêcheurs reliés entre eux par une splendide route, Marine Drive, qui serpente le long de la côte sur plus de 300 km en offrant de spectaculaires points de vue. Encore peu habitée, cette région plaira aux voyageurs désireux de sortir des sentiers battus, et elle s’avère une excellente option pour les visiteurs qui veulent rejoindre l’île du Cap-Breton en prenant tout leur temps.

L’isthme de Chignecto

Bande de terre qui relie la Nouvelle-Écosse et le Nouveau-Brunswick, l’isthme de Chignecto affiche des paysages variés, bordés d’un côté par les eaux du détroit de Northumberland, les plus chaudes au nord de la Virginie (É.-U.) et de l’autre par celles de la baie de Fundy.

De l’île du Cap-Breton jusqu’au Nouveau-Brunswick, la côte longeant le détroit de Northumberland cache quelques villes et villages historiques, lieux d’arrivée des premiers colons écossais à la fin du XVIIIe s. C’est dans cette région de la province, le long de la route panoramique Sunrise entre Antigonish et Amherst, que s’étendent aussi plusieurs magnifiques plages de sable aux eaux idéales pour la baignade.

En parcourant l’isthme de Chignecto du côté sud, le long de la baie de Fundy, on découvre des sites spectaculaires et relativement peu fréquentés. Ici les magnifiques paysages maritimes sont modelés par le flot incessant des marées de la baie de Fundy, les plus grandes marées au monde. Elles atteignent jusqu’à 16m dans le Minas Basin. Les falaises du Five Islands Provincial Park qui plongent dramatiquement dans ce bassin et composent un majestueux paysage méritent d’être vues.

La route des phares

Tout en révélant des paysages maritimes parmi les plus pittoresques de la province, la route des phares longe la côte sud-ouest de la Nouvelle-Écosse. Ici, la belle nature sauvage se marie avec harmonie au chapelet de villages pleins de charme. En s’y baladant, on traverse des hameaux et des ports de pêche aux maisons en bois datant du XIXe s. Le long des routes 3 et 103, on découvre, sur la pointe des caps rocheux, la silhouette d’une trentaine de phares, dont celui de Peggy’s Cove, le plus célèbre des Provinces maritimes. La côte sud-ouest de la Nouvelle-Écosse est ponctuée d’une multitude de petites îles et d’anses, ce qui en fait une région idéale pour la pratique du canot et du kayak de mer.

L’île du Cap-Breton

Pourvue de charmants hameaux, de forêts encore sauvages et de falaises qui plongent dans l’océan Atlantique, forgeant ainsi des paysages spectaculaires, beaux à couper le souffle, l’île du Cap-Breton se trouve dans le nord-est de la Nouvelle-Écosse. Elle attire chaque année des visiteurs amoureux de la nature venus profiter d’espaces sauvages exceptionnels, tel le vaste parc national des Hautes-Terres-du-Cap-Breton, qui leur offre des sentiers de randonnée et de magnifiques points de vue. Pour pleinement jouir des beautés de cette île, il faut envisager de suivre le Cabot Trail, qui fait le tour de sa partie nord : une route escarpée, bordée d’une dense forêt et ponctuée de coquets villages. 

Île-du-Prince-Édouard

Le centre de l’île

Cette belle contrée agricole présente, le long de la côte nord, certains des plus beaux paysages de l’île, où de jolis vallons cultivés conduisent à de splendides falaises escarpées ou à certaines des plus belles plages de sable fin de l’île, idéales pour la baignade. On y trouve un écosystème unique en son genre, protégé par le parc national de l’Île-du-Prince Édouard. Créé en 1937, cet espace naturel a pour but de préserver un environnement bien particulier comprenant, entre autres, des dunes avec leur écosystème fragile, des falaises de grès rouge, des plages magnifiques et des marais salés. Ce secteur de la côte nord est appelé « Au pays d’Anne », car c’est à New London qu’est née Lucy Maud Montgomery, et c’est également ce beau coin de pays qui a inspiré l’auteure de Anne of Green Gables.

L’est de l’île

À l’est de Charlottetown, capitale provinciale qui mérite un arrêt, s’ouvre une belle région rurale qui plaira à ceux qui recherchent la tranquillité des plages désertes, l’atmosphère fébrile des petits ports de pêche et la beauté des baies qu’on découvre aux tournants de la route. Ses paysages variés sont quelque peu vallonnés dans sa partie la plus au nord et, sans être toujours spectaculaires, sont souvent jolis et harmonieux. Parcourir l’est de l’île est l’occasion d’explorer un beau coin de pays tout en renouant avec un mode de vie où la nature trouve encore sa place.

L’ouest de l’île

C’est dans cette partie de l’île, à l’ouest de Summerside, la deuxième ville en importance de la province, qu’on peut partir à la découverte de l’Acadie de l’Île-du-Prince-Édouard, celle des familles Arseneault, Gallant, Richard et autres, qui habitent un chapelet de minuscules hameaux côtiers aux noms savoureux : Cap-Egmont, Mont-Carmel, Maximeville... Ici, dans la région d’Évangéline, la langue française et la culture acadienne forment un héritage que les gens sont fiers de préserver. Une balade dans l’ouest de l’île permet de découvrir ce patrimoine et offre aussi l’occasion de visiter une région pittoresque et paisible qui vit essentiellement de la pêche et de la culture des pommes de terre. Jolis, ses paysages sont même parfois spectaculaires, notamment près de North Cape. Les amateurs de tranquillité apprécieront cette région peu fréquentée par les touristes.

Extraits tirés du guide Ulysse Acadie et Provinces maritimes, par un collectif d’auteurs Ulysse.

En direct de 19:00 à 00:00
1219
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.