nc-logo-fb-simplenc-logo-twitternc-logo-pinterestnc-logo-instagram nc-logo-youtubenc-logo-google-plusnc-logo-rss nc-zoom-2nc-calendar-grid-61 nc-simple-removenc-button-plaync-button-pause nc-button-stopnc-curved-nextnc-tail-rightnc-tail-leftnc-volume-ban nc-volume-97 nc-volume-93nc-sun-cloud-hail nc-sun-cloud-light nc-sun-cloud nc-sun-cloud-fog nc-email-84nc-headphonenc-ic_photo_library_24pxnc-flash-21nc-single-02 nc-bars ic more vert 36px cloud download 95like 2 phone 2
  • Accueil
  • Votre ado peut décider quoi et quand?

Votre ado peut décider quoi et quand?

Votre ado peut décider quoi et quand?

Que de fois mes clientes m’ont appelée en panique :

Mon ado dit que si je ne lui achète pas un nouveau cellulaire, il s’en va vivre chez son père! Est-ce qu’il peut décider?

La réponse est oui…et… non!

Dans les faits, il y a deux réponses:  la réponse légale et la réponse parentale.

En tant que parent, c’est à vous de gérer ce genre de menace, très commune chez les enfants de parents séparés.  D’ailleurs, ce genre de manipulation peut débuter bien avant l’adolescence. Il faut donc décider comment répondre à cette demande. Vous connaissez mieux que quiconque votre enfant. Est-ce que cela est une menace du moment? Ou est-ce qu’il ou elle cherche à exprimer le besoin de passer plus de temps avec l’autre parent?

Il est fréquent que les ados requièrent un changement dans leur vie durant cette période turbulente et il n’est pas rare de voir une demande de changement de garde ou d’horaire de garde. Parfois, l’ado veut vivre avec un parent plus permissif ou plus facile à manipuler.  Le nouveau conjoint de l’un ou l’autre, ou les enfants de ceux-ci, peuvent aussi avoir une influence sur la décision du jeune.

MAIS QUE DIT LA LOI?
Il y a plusieurs dispositions de la loi qui prévoient ce que peut faire un adolescent. Par exemple, un enfant de 14 ans peut décider seul sans le concours de ses parents et sans leur connaissance, tout ce qui est relié à sa santé:

Article 14 du Code civil du Québec:

Le consentement aux soins requis par l’état de santé du mineur est donné par le titulaire de l’autorité parentale ou par le tuteur.

Le mineur de 14 ans et plus peut néanmoins consentir seul à ces soins. Si son état exige qu’il demeure dans un établissement de santé ou de services sociaux pendant plus de 12 heures, le titulaire de l’autorité parentale ou le tuteur doit être informé de ce fait.

Donc l’âge de 14 ans est une étape importante dans la vie d’un enfant/ado.

Et quand est-ce qu’un enfant peut décider avec qui il veut demeurer? Quel est l’impact de ses désirs? Comment est-ce qu’un tribunal les évalue? Et est-ce qu’un enfant peut intervenir à la Cour et faire sa propre demande?

L’enfant peut demander qu’un avocat le représente. La Cour d’appel nous a clairement indiqué en 2007 que le facteur du choix de l’enfant qui a atteint l’âge de 12 ans est largement déterminant dans l’analyse que le juge doit faire concernant la garde ou les droits d’accès. Plus l’enfant est âgé, plus ses désirs sont respectés. Mais le désir de l’enfant doit être sérieux:  il ne doit pas être un caprice ou motivé par des faits qui ne sont pas dans son intérêt.

Par exemple, si fiston veut aller vivre avec papa parce que papa est toujours absent, lui donne accès à des boissons alcoolisées et s’assoit avec lui sur le balcon en arrière pour fumer du pot… il est possible que le juge questionne s’il est dans l’intérêt de fiston de vivre à temps plein avec papa…

Mais si fiston cherche à s’approcher d’un modèle masculin et exprime le désir de passer plus de temps avec son père, il est peut-être inutile de penser qu’un juge déciderait autrement. Les tribunaux ne veulent pas rendre des jugements qui ne seront pas exécutoires – et nous savons qu’il est impossible de forcer physiquement un adolescent!

Et qu’arrive-t-il lorsque votre petite fille adorable qui est maintenant ado refuse de voir l’autre parent? Elle se plaint de la nourriture, elle se plaint d’être éloignée de ses amies, elle se plaint de la blonde de papa… Vous croyez qu’elle ne doit pas couper les ponts. Comment la forcer à y aller?

D’abord, il faut voir pourquoi cela arrive – la nouvelle conjointe ou ses enfants y sont-ils pour quelque chose? Voir un coach parental est aussi une option – un coach parental qui a de l’expérience dans les ruptures familiales pourrait certainement guider les parents à gérer cette situation.

Votre ado est chez l’autre parent et vous êtes inquiet de son comportement? Vous croyez que votre enfant est à risque?  Vous avez deux choix: consulter un avocat pour connaître vos droits, car chaque cas en est un d’espèce. Et en cas de crainte sérieuse pour la sécurité de votre ado, appelez la Protection de la jeunesse.

Vous ne savez plus comment gérer la situation et vous voulez échanger? Appelez une autre ressource, la Ligne parents au 1 800 361-5085.

Conclusion: l’ado peut décider… mais veillez à ce que ce soit dans son meilleur intérêt!

En direct de 13:00 à 16:00
1903
100
LIVECogeco LIVE
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.